Comment recycler les déchets à Marseille ?

Rédigé par Jaqueline - 20 juillet 2016

 

 

La consommation des ménages augmente, un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur. La production de déchets des Français a doublé, passant en 40 ans, de 200 kg à 400 kg! Ce fléau est devenu une préoccupation majeure pour la protection de l’environnement.  

 

Si des mesures sont prises pour contrebalancer cette surproduction de déchets, c’est au consommateur de mettre la main à la pâte et ne pas rester passif devant les solutions mises à sa disposition. Les ménages, pensent que tout se gère au centre de tri de Marseille. Faux ! Les bons comportements s’adoptent en amont chez le consommateur, dès l’achat et par le tri. Il est facile de trouver un point de chez soi via la carte interactive de ce site.

 

Déchets recyclables ou non ?

 

Les déchets recyclables se présentent sous trois grandes familles : les emballages, le papier et le verre. En théorie, ces trois groupes sont entièrement recyclables, mais il existe quelques exceptions.

 

Pour les emballages, l’on doit exclure par exemple les barquettes en plastiques souples, les contenants en polystyrènes ainsi que tous les autres emballages ayant été souillés par des matières organiques comme la nourriture.

 

Pour le papier, comme pour les emballages, tous sont recyclables : journaux, magazines, feuilles de papier… Exception une fois encore pour les papiers souillés par les matières organiques : mouchoirs papiers gras, filtres à thé et café ou tissus absorbants usés.

 

Enfin, la troisième catégorie, recyclable à l’infini, est le verre. Un récipient en verre peut contenir jusqu’à 90% de matière recyclée. Ici, l’exception porte sur le verre trempé, les ampoules, le cristal et les plats de cuisson qui ont une température de fusion trop élevée.

 

Les aménagements pour le recyclage

 

Si Marseille consomme et rejette des déchets, la ville prend les choses en main par l’optimisation de son système de collecte et de traitement. Pour ce faire, des installations ont spécialement été prévues. Des conteneurs bruns ont été installés devant chaque habitation, ou aux alentours. Collectifs ou individuels, ils sont destinés à accueillir tous les déchets ménagers sans exceptions, mais la préférence va aux produits qui ne peuvent être recyclés.

 

Pour ce qui est des déchets recyclables, il est recommandé de les déposer dans les conteneurs de collecte sélective en porte-à-porte, destinés aux particuliers. A défaut, il est possible de trouver des colonnes d’apport volontaire pour jeter ses déchets recyclables (verre, papier et emballage). Ces derniers sont en moyenne à moins de 300 mètres du domicile.

 

La ville possède également plusieurs sociétés privées, comme Eaux de Marseille environnement, qui se chargent de traiter les déchets dits industriels. Ces derniers, rejetés par les commerçants, artisans et industriels peuvent être soit dangereux, soit nécessiter un traitement particulier en fonction de leur nature.

Classé dans : Accueil, Rubrique 1 - Mots clés : Eaux de Marseille Environnement, centre de tri Marseille -

Sport dans sa piscine : exercices et équipements

Rédigé par Jaqueline - 20 juillet 2016

 

L’été est bien installé maintenant, et les températures sont plus que favorables aux activités en plein air. Pour autant, les propriétaires de piscine polyester en profitent-ils réellement ? Pour certains, la piscine individuelle n’est pas compatible avec le sport. Pourtant, même les plus petits bassins comportent un potentiel sportif insoupçonné. Voici un aperçu des différents moyens d’allier piscine et sport pour entretenir sa forme.

 

Exercices de nage

 

Quand le bassin le permet, faire des longueurs en crawl, brasse ou sur le dos reste l’un des exercices le plus efficace pour garder la forme. Des bienfaits sur tout le corps sont perceptibles assez rapidement.

Si toutes les nages permettent de muscler plus ou moins le haut et le bas du corps, il est possible d’augmenter la difficulté et ainsi l’efficacité en ajoutant de la résistance au moyen de palmes pour mains et jambes. Pas d’inquiétude pour ceux qui craignent de ressembler à un athlète bodybuildé, c’est un mythe ! Il faudrait pour cela passer des heures entières dans sa piscine coque et à la salle de sport.

En ce qui concerne les cuisses et les fessiers, la brasse se révèle être un exercice très complet. Qu’elle soit nagée simplement ou de manière coulée, l’amplitude du fléchissement des jambes permet de travailler de manière complète les muscles inférieurs.

 

Piscine équipée et exercices statiques

 

Il existe des piscines entièrement imaginées pour la pratique sportive, il est notamment possible d’y installer tout type de matériel sportif. Génération piscine par exemple offre plusieurs modèles dans sa gamme sport et bien-être.

Nécessitant une piscine équipée, l’aquabike apporte une toute autre expérience. Ses bienfaits sont différents du simple vélo d’intérieur. Celui-ci est très efficace pour travailler le bas du corps et a l’avantage de neutraliser rapidement la cellulite.

L’autre solution, peut-être plus fastidieuse pour certains, est l’exercice ciblé. Pour les abdos par exemple, le dos appuyé contre le bord du bassin, les bras agrippés au rebord pour plus de stabilité, on lève et on descend les jambes jointes et tendues plusieurs fois. Il suffit d’accélérer la cadence pour augmenter la difficulté.  

Il est également possible de nager de manière statique, soit en battant uniquement des jambes, les mains contre un rebord, soit en utilisant un système de nage à contrecourant, l’avantage ici étant de travailler tout le corps. L’idéale pour les sportifs amateur reste le couloir de nage coque.

Si ces quelques exemples donnent une idée générale des différents usages de notre piscine pour le sport, il en existe bien d’autres, cliquez ici pour découvrir encore plus d’exercices aquatiques.

Classé dans : Accueil, Rubrique 1 - Mots clés : piscine coque, piscine polyester, couloir de nage coque -

Marseille : 2e Salon des entrepreneurs

Rédigé par Jaqueline - 05 juillet 2016

 

7 000 visiteurs, 110 partenaires et exposants, 100 ateliers et 20 animations thématiques, c’est ainsi que s’est déroulée la rencontre du salon des entrepreneurs en 2015. Cette année, prévu pour le 26 et 27 octobre, avec l’objectif de faire mieux que l’année précédente, l’évènement ambitionne 10 000 visiteurs. Professionnels et non-professionnels se réuniront dans le Palais des congrès de Marseille pour aborder plusieurs thématiques de la création d’entreprise : le développement de son réseau, le partage d’expérience, échanges de conseils, de tendances…

 

Rencontres à thème

 

Le 26 et 27 octobre 2016 seront donc organisés plusieurs conférences techniques et ateliers pratiques destinés aux dirigeants, créateurs, start-up, repreneurs, etc., le tout classé par thématiques :

·         La préparation et la construction de son projet ;

·         Le financement ;

·         L’installation concrète et le démarrage de l’activité ;

·         Le pilotage et la gestion de l’entreprise ;

·         Le réinvestissement et l’optimisation du patrimoine.

 

Entrepreneurs de Marseille et de la région

 

Après le succès de l’édition 2015, en plus de la ville de Marseille et la CCIMP, le Salon des entrepreneurs est cette année soutenu par deux nouveaux partenaires : la Région et la Métropole. Ces nouveaux soutiens supposent un périmètre géographique bien plus vaste et qui englobe des villes à gros potentiel telles qu’Avignon, Toulon et Nice, des villes aussi riches en activités que Marseille. Les élections régionales de décembre 2015 y sont pour quelque chose, puisque avait été exprimée la volonté du nouveau président de Région, Christian Estrosi, de faire du soutien aux entreprises une priorité régionale.

La région Paca, avec un taux de chômage à 12%, soit 2 points de  plus que la moyenne nationale, voit ce salon comme une opportunité unique pour la réalisation de sa nouvelle stratégie de relance économique.

Ce plan représente un budget de 2,2 milliards d’euros qui seront répartis sur plusieurs projets dont notamment 93 M€ pour le FIER (Fonds d’investissement pour les Entreprises de la région). 6,7 M€ pour la transition numérique, soit, faire de la PACA une « smart-région ». De plus, on peut évoquer une enveloppe de 26 M€ pour l’agriculture et le tourisme de Marseille et de sa région. Enfin, point notable, l’éducation n’est pas laissée en reste avec 300 M€ destinés à la formation et l’apprentissage.

Voir l’intégralité du programme sur le site officiel du Salon des entrepreneurs.

Classé dans : Accueil, Rubrique 1 - Mots clés : palais des congrès, tourisme marseille, activités marseille -

Paradiski Yuge, une appli pour faciliter les vacances

Rédigé par Jaqueline - 05 juillet 2016

Le soleil en mode veille, l’approche de l’hiver résonne chez certains comme une période d’hibernation. Pour d’autres, c’est l’occasion de sortir gants, bonnet et skis pour s’amuser sur les sommets enneigés. A Paradiski, la question ne se pose pas, on y vient spécialement pour braver les pistes, et profiter du cadre grandiose des hautes altitudes. Pour guider les vacanciers, lorsqu’ils ne sont pas au chaud dans l’un des hôtels de Belle Plagne, Paradiski a sorti son application « Yuge ».

 

Yuge tombe à pic dans la poche

 

Yuge est un réel compagnon de route qui permet à n’importe quel détenteur de smartphone d’optimiser son expérience lors des vacances au ski. Grâce à un plan interactif du domaine, on peut se localiser en temps réel et ne rien rater de ce qui se passe dans les alentours. Il est ainsi possible de localiser les centres d’intérêt susceptibles de nous plaire. 

En montagne, la difficulté varie en fonction des pistes. Si tout le monde ne possède pas le même niveau, Yuge propose d’afficher uniquement les pistes adaptées au niveau de chacun. De plus, si l’on perd nos camarades, il est facile de les retrouver grâce à l’application.

 

Des possibilités infinies

 

L’application livre aussi les dernières conditions météorologiques, afin d’optimiser au maximum son temps sur les pistes. Si la météo est peu favorable, pas de problème, la possibilité est offerte d’organiser et de trouver des évènements pendant notre séjour au ski à Paradiski. Sont aussi référencés dans Yuge tous les commerces et hébergements du domaine. Il n’est plus possible de se perdre, l’application, par géolocalisation satellite, nous indique précisément notre situation par rapport à notre hébergement.

Les services sont proposés hiver comme été, soit un compagnon de route pour s’amuser toute l’année.

Voir le site officiel pour plus d’information sur l’application Paradiski Yuge.

Classé dans : Accueil, Rubrique 1 - Mots clés : hôtel belle plagne, sejour au ski paradiski, vacances au ski -

Fil Rss des articles de cette catégorie

Catégories

Archives

Mots clés

Derniers articles

Derniers commentaires